admin/ janvier 2, 2012/ Hors page d'accueil, Monde solidaire

    Couverture de Dakar, naissance d’une métropoleAvec plus de deux millions d’habitants, l’agglomération de Dakar, capitale de la République du Sénégal, est aujourd’hui une des importantes métropoles d’Afrique noire, c’est aussi un grand port et également un centre culturel de première importance. Pourtant, il y a 150 ans, Dakar n’était encore qu’un modeste village de pêcheurs. La fondation de la cité date du 25 mai 1857 et deux officiers de marine français ont joué un rôle essentiel dans cette naissance : un Breton, Léopold Protet, né à Saint-Servan en 1808, et un Ariégeois, Jean Marie Émile Pinet-Laprade, né à Mirepoix en 1822.

    En 1853, Protet, alors gouverneur du Sénégal, avait fait lever par son chef du génie Faidherbe, un plan du village de Dakar. Le 13 janvier 1857, Protet, devenu commandant supérieur de Gorée, avait débarqué avec quelques troupes à Dakar et établi un poste fortifié et, le 25 mai, il arborait le drapeau français sur ce poste prenant ainsi officiellement possession du territoire. Le plan d’une ville allait être ébauchée par Pinet-Laprade, chef du génie de Gorée, que l’on peut ainsi considérer comme le vrai concepteur de la future ville de Dakar. Il allait être nommé en 1859 commandant supérieur de Gorée et, en 1865, gouverneur du Sénégal avant de mourir du choléra en 1869. Commencé en 1862 et inauguré en 1866, le port de Dakar allait devenir un des plus grands ports du continent.

    Dans ce livre, Jacques Charpy, ancien directeur des Archives de l’A.O.F., fait revivre l’histoire de la fondation de la ville à partir d’un certain nombre de documents essentiels et son texte est illustré de dessins, de gravures et de cartes, datant la plupart de cette période. Il donne aussi une solide bibliographie qui contribue à faire de cet ouvrage un précieux document de référence.

    Archiviste-paléographe et auteur du Répertoire des Archives de l’Afrique Occidentale Française, Jacques Charpy est l’un des meilleurs spécialistes de l’histoire de la fondation de Dakar, à laquelle il a d’ailleurs consacré en 1958 un gros volume de 597 pages La Fondation de Dakar 1845-1857-1869. Directeur des archives du Finistère à Quimper, de 1958 à 1973, puis conservateur général des archives pour la région Bretagne et directeur des archives d’Ille-et-Vilaine, de 1973 à 1991, il est l’auteur de plusieurs répertoires d’archives, d’un Guide des archives du Finistère (1973), puis d’un Guide des archives d’Ille-et-Vilaine (1991), précieux instruments de travail consultés quotidiennement par de nombreux chercheurs ainsi que de nombreux autres livres et travaux historiques. Il a conservé des liens très forts avec l’Afrique noire, où il est retourné à diverses reprises. En 1993, il est chargé du rapport sur Casamance et Sénégal au temps de la la colonisation française et, en 2004, il publie une étude sur le contre-amiral Léopold Protet et l’expansion coloniale de la France.

    Collection Monde solidaire
    124 pages, 13,5 x 19,5 cm, mai 2007
    ISBN 978-2-914612-23-4
    15 euros

    Commander ici