Bernard LE NAIL
    (Paris, 1946 – Rennes, 2010)

    Né à Paris en 1946 et décédé brutalement le 5 janvier 2010, Bernard Le Nail a été successivement professeur d’économie et de gestion à l’Institut technologique franco-mexicain à Mexico (1970-1972), conseiller industriel, puis chef de bureau de promotion industrielle à la Chambre de commerce et d’industrie de Nantes (1973-1979),  secrétaire général du CELIB (1979-1983), directeur de l’Institut culturel de Bretagne (1983-2000) et éditeur (2001-2010), avec la création des éditions Les Portes du large.

    Licencié de sociologie (Paris, 1968), de sciences économiques (Paris, 1969), diplômé de l’École des Hautes Études Commerciales (HEC1970), diplômé d’études celtiques (1976) et diplômé supérieur d’études celtiques (Rennes, 1977), Bernard Le Nail parlait couramment breton, anglais, allemand, espagnol et lisait quotidiennement la presse étrangère.

    Très attaché au Mexique, où il a eu la chance de vivre pendant deux années avant de parcourir l’Amérique latine à pied, en car, en camion, en train, en bateau jusqu’à la Terre de feu pendant cinq mois, il s’est rendu dans bien des pays de la planète (Amérique du Nord et Europe principalement), multipliant ses recherches dans les bibliothèques, services d’archives ou musées. Il avait une connaissance très poussée des pays celtiques, à commencer par la Bretagne, qu’il a sillonné, où il a participé, coordonné, accompagné ou suscité des centaines de projets sur des questions économiques, énergétiques, éducatives ou culturelles. Ses articles, signés ou non, sont innombrables sur tous ces sujets.

    Parallèlement, il a toujours été très investi dans des associations ou dans l’édition. Secrétaire général du Comité Bretagne-Galice, de 1981 à 1998, il s’efforce de promouvoir les échanges entre ces deux régions atlantiques et en particulier les jumelages de communes.

    Membre actif du Congrès celtique international depuis 1974, il fut aussi membre du Comité éditorial des Presses Universitaires de Rennes (de1992 à 2000) et réalisa, à ce titre, de nombreux rapports de lecture de manuscrits proposés aux PUR.

    À l’origine de la création de l’Association des éditeurs de Bretagne (en 1983), il a apporté pendant dix-sept ans conseil et assistance dans ce domaine avant de créer sa maison d’édition en 2001.

    Devenu spécialiste du rayonnement de la Bretagne et des Bretons dans le monde, il est l’auteur de plusieurs livres et de centaines d’articles.

    Travaux et publications :

    1968 – Le décollage de l’économie irlandaise (non publié), mémoire de quatrième année de sciences économiques

    1975 – Radiographies financières d’entreprises de Loire-Atlantique (Nantes, Chambre de commerce et d’industrie, 300 p.)

    1978 – Annuaire industriel. Qui fabrique quoi dans le circonscription de la Chambre de commerce et d’industrie de Nantes (Nantes, Chambre de commerce et d’industrie, 102 p.)

    1980 – Guide annuaire culturel de Loire-Atlantique (Nantes, Centre nantais de culture celtique)

    1982 – participation à l’ouvrage collectif La Bretagne, sous la direction de Yann Brekilien (Paris, Éditions d’Organisation)

    1993 – Bretagne, pays de mer, en collab. avec Philip Plisson (photographie) (Paris, Hachette), près de 30 000 exemplaires vendus

    1996 – participation importante à la conception et à la rédaction de l’ouvrage collectif Les Bretons au-delà des mers. Explorateurs et grands voyageurs (Quimper, Ed. Nouvelles du Finistère, 127 p.)

    1998 – Explorateurs et grands voyageurs bretons (dictionnaire biographique) (Paris, Gisserot, 128 p.)

    1998 – participation à l’ouvrage collectif L’Espoir breton du XXIème siècle. La Bretagne en âge de réveil (Spézet, Coop Breizh)

    Décembre 1999 – en collaboration avec Jacqueline Le Nail, son épouse, Dictionnaire des romanciers de Bretagne (Gourin, Ed. Keltia Graphic, 360 p.)

    Mai 2001 – en collaboration avec Jacqueline Le Nail, Dictionnaire des auteurs de jeunesse de Bretagne, préface de François Caradec (Gourin, Keltia Graphic, 360 p., illustré)

    2001 – Noms de lieux bretons à travers le monde (Rennes, Les Portes du large, 239 p.)

    2003 – L’Almanach de la Bretagne (Paris, Larousse, 2003, 383 p.)

    2004 – en collab. avec Jacqueline Le Nail, Pays de Vitré. Hommes et femmes remarquables (Rennes, Les Portes du large, 2004, 240 p.)

    2004 – participation à l’ouvrage collectif 321 Malouins. Dictionnaire biographique (Rennes, Les Portes du large, sous la direction de Jean-Loup Avril)

    2009 – Des Bretons au Mexique (Rennes, Les Portes du large, 240 p.)

    Livres « édités » par l’auteur (préfaces, notes, annexes, etc.) :

    Un mandarin breton au service du roi de Cochinchine. Jean-Baptiste Chaigneau et sa famille, par André Salles (Rennes, Les Portes du large, 2006)
    Mémoires secrets d’un Breton à la cour de Russie sous Pierre le Grand
    , attribués à François Guillemot (Rennes, Les Portes du large, 2006)
    Description du premier voyage faict aux Indes Orientales par les Français
    , par François Martin, de Vitré (Rennes, Les Portes du large, 2009)
    – …

    Participations rédactionnelles plus modestes à de nombreux autres livres comme La Galice (ICB, ouvrage collectif), Cent peintres en Bretagne (Ed. Palantines), Géographie littéraire de la Bretagne (ICB), La Bretagne des grands auteurs (Ouest-France-Edilarge), etc.

    Rôle de conseiller joué pour la conception et la réalisation de nombreux ouvrages intéressant la Bretagne et d’autres pays, relecture des manuscrits, apport de nombreux compléments et parfois travail de réécriture… Parmi les ouvrages ainsi concernés :
    – 500 Bretons à connaître
    (Ancre de Marine, 1989) (révision de l’ensemble de ce dictionnaire biographique et apport de nombreuses informations complémentaires à l’auteur)
    – Guide Bleu Bretagne
    (Hachette, 1991), (révision de l’ensemble de l’ouvrage)
    – Guides Gallimard Bretagne
    (rôle modeste joué au début du projet pour la recherche d’auteurs et la documentation)
    – Les noms qui ont fait l’histoire de Bretagne
    (Coop Breizh/ICB, 1997), ouvrage collectif
    – Dictionnaire des femmes en Bretagne
    (UTL/Coop Breizh, 1999), ouvrage collectif
    – La Bretagne entre Armor et Argoat
    (Reader’s Digest, 1999) (conseiller pour le choix des auteurs et révision de l’ensemble des textes)

     Il laisse de nombreux manuscrits dont l’ébauche d’un ouvrage sur :
    Des Bretons en Russie

    Parti trop tôt, il s’apprêtait à publier chez Le Temps éditeur, un Dictionnaire biographique de Nantes et de Loire-Atlantique (l’ouvrage contient 1200 notices et est paru en décembre 2010).

    Quant aux Portes du large, elles poursuivent leur route grâce à des proches et amis, dans la ligne éditoriale qu’il avait définie.